Coût trop élevé des diplômes à l’Université de kara: Escroquérie ou bonne foi?

L’Université de Kara dans sa quête de l’excellence et de service de qualité s’est lancée dans la bataille contre les faux documents accadémiques.Desormais tous les documents délivrés par l’Université de kara sont hautement sécurisés pour garantir leur intégrité et leur authenticité en ces périodes où les fraudes ne cessent de prendre de l’ampleure.Malheureusement cette belle initiative appréciée de tous se heurte par les cris des étudiants qui dénoncent le coût trop élevé fixé par les autorités universitaires pour l’optention des diplômes.Ainsi pour attirer l’attention des plus hautes autorités,un message est posté sur les réseaux sociaux appelant le chef de l’Etat à sauver “les pauvres étudiants” de l’Université de kara.

Notre micro-trottoir nous a permis de constater le malaise au sein de l’Université.”En dehors des coûts trop élevés( 6000F pour le diplôme et 3000F pour l’attestion),ces deux documents ne peuvent pas être photocopiés ni légalisés.Une mention Copie non valable apparait une fois que la phocopie est faite. Pour des bésoins, même simple stage,nous sommes obligés de revenir à chaque fois à l’université demander les duplicats de nos diplômes.Le pire c’est que le duplicata a le même prix que le diplôme orignal.C’est pour nous tuer”,a pesté un étudiant très furieux.
Tous les étudiants que nous avons rencontrés apprécient et jettent les fleurs aux autorités universitaires pour cette innovation qui vient sécuriser leurs diplômes.Mais ils ne comprennent pas pourquoi le coût est si élevé.”On aurait pû avoir un diplôme securisé sans duplicata ou à la limite ramené le prix du duplicata à 1000F si non c’est succidaire”, se lamente une jeune étudiante.
Beaucoup s’interrogent également sur les moyens d’optention du duplicata s’ils venaient à quitter le pays ou la ville de kara.Toutes ces inquiétudes nous ont poussé à rencontrer le Président de l’Université Prof SANDA Komlan que nous avons trouvé très sensible aux cris des étudiants.Le Président dit avoir compris le problème des étudiants qui est réel car c’est le problème du pouvoir d’achat qui est posé.Pour lui, le numérique avance aujourd’hui comme un rouleau compresseur auquel personne ne peut résister.Il faut se former.Les étudiants ne sont pas obligés de se déplacer à kara pour chercher leur attestation.La demande peut se faire en ligne à distance et l’envoie du duplicata pourra se faire par voie postale ou DHL avec accusé de réception.
Pour le coût des diplômes et attestations le Président explique qu’un effort a été fait pour fixer le plus bas prix possible car la sécurisation se fait par le papier monnaie qui coûte très cher.Ce papaier fiduciaire est garanti par le fabricant et est spécifique à l’Université de kara.On ne peut le retrouver qu’à l’Université de kara et nulle part ailleurs dans le monde. Pour le Président,si l’Université voulait délivrer les diplômes en tenant réellement compte du coût du papier, ces diplômes coûteraient plus de 10.000F.
Ce qui explique le prix du duplica en réalité c’est que l’Université délivre des duplicatas qui utilisent le même papier que l’original.Il est donc difficile que le duplicata soit délivré moins cher à moins qu’il ai une subvention.Mais l’Université est en réflexion pour trouver une formule appropriée qui prenne en compte les doléances des étudiants sur le coût du duplicata.
Le Président promet de discuter avec les étudiants avant les vacances pour trouver un terrain d’entente.
L’ Université fera un effort pour venir en aide aux étudiants qui sont appelés à déposer plus de 10 dossiers au même moment pour des concours car l’une des missions de l’Université est d’aider les étudiants dans l’insertion professionnelle a ajouté le Président. pour lui, la solution est interne à l’Université.Elle ne viendra pas du Président de la République,ni de la Primature ni du Ministère de l’Enseignement superieur mais d’une entente entre les étudiants et l’Université; entente dans laquelle les étudiants vont contribuer et l’Université aussi va contribuer pour le coût du duplicata.
Il invite les étudiants à comprendre qu’il y’a un minimum à faire de leur côté car c’est à deux qu’on peut avancer.

Agouzou ricardo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *