LA BARQUE UNIR EST ELLE ARRIVÉE EN ZONE DE TURBULENCE ? LES CADRES QUITTENT LA BARQUE

Par Yawo KLOUSSE
afriquenligne.com
Mis en ligne le 04 septembre 2020

Les cadres du parti politique cinquantenaire quittent pieusement le navire sans mot dire.

Après la mort de l’adjoint au maire de la commune AKEBOU 1 tête de liste UNIR dont notre journal a largement donné échos à savoir DZIDZOKOU Kouassi-Kouma, ce fut le tour le 31 août dernier du feu militant ANONENE Abalo Têté Secrétaire préfectorale UNIR AKEBOU de faire ses adieux au parti UNIR.

Comme si tout cela ne suffisait pas, la mort vieillesse ennemie de l’homme, tombe sur la présidence de la république et emporte le secrétaire général Patrick DATÉ TEVI-BENISSAN, de quoi attrister le président de la république.

De la présidence de la république, la mort atterrit le 22 août dans la préfecture de la Kéran et emporte avec elle le secrétaire préfectoral UNIR de la Kéran le désormais feu KPARTIOU-TCHASSE Asseham

La mort qui ne connaît pas de frontière est allée ensuite visiter UNIR Côte d’ivoire. De là, elle emmène auprès d’elle le militant TAGBA MAHA ESSO.

L’homme étant une denrée périssable, nous passerons tous sans aucune exception à l’épreuve de la mort tôt ou tard, c’est pourquoi nul n’a le droit de se réjouir de la mort de son semblable.

Ceux qui refusent l’alternance politique humaine n’échapperont pas à l’alternance divine. Ceux qui refusent de partager leurs richesses avec les pauvres emprunteront le même bus avec les pauvres pour se rendre au cimetière.

Devant la mort, nous sommes tous égaux, c’est pourquoi Dieu le père dont le nom est JÉHOVAH nous demande de nous aimer les uns les autres.

Le journal AFRIQUE EN LIGNE présente ses sincères condoléances aux membres du parti politique UNIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *