LE FONDATEUR DE L’ASSOCIATION SIMEED Antoine Romaric AKAKPO NOUS PARLE DES ACTIONS DE BIENFAISANCES PUBLIQUES DE SON ASSOCIATION EN CE TEMPS DE LA COVID-19 AU TOGO

Interview réalisée par Yawo KLOUSSE
afriquenligne.com
Mis en ligne le 2/08/20

Le fondateur de l’association SIMEED (Sylvain Immatriculée pour l’Epanouissement des Enfants Démunis) à savoir : Antoine Romaric AKAKPO a bien voulu s’entretenir avec le journal AFRIQUE EN LIGNE pour nous parler de ses actions de bienfaisances publiques à l’endroit du peuple togolais en cette difficile période de la COVID-19 au Togo.

Journal : Bonjour Romaric, pourquoi cette générosité à l’endroit des populations togolaises ?

Romaric :
Comme on le dit souvent, les actes parlent haut que la parole. Conscient des difficultés économiques planétaires dues à la COVID-19, le plus simple geste pour un togolais vivant à l’étranger est de mettre la main à la pâte en embaumant les coeurs des plus démunis afin de les accompagner en cette période de la crise née de la COVID-19 dans notre pays.

Journal : Après les localités du Bas Mono et les populations de Lomé, quels sont vos objectifs futurs en matière d’actions de bienfaisances publiques ?

Romaric :
Notre souci majeur est de réussir à étendre nos actions à l’intérieur du pays. Conscient que la meilleure des relations est celle qui mène l’homme vers l’homme, nous espérons progressivement atteindre plusieurs localités de notre territoire.

Journal : Avez vous des partenaires qui vous viennent en aide dans votre noble mission ?

Romaric : Malheureusement non. Nous avons toujours agi avec nos propres moyens qui sont très limités. Je profite d’ailleurs de cette aimable occasion pour demander aux bonnes volontés à travers le monde de nous venir en aide pour pérenniser nos actions jusqu’à la fin de cette terrible pandémie.

Journal : Votre mot de fin

Romaric : À ce jour, il n’existe pas de vaccins ni de médicaments spécifiques à la COVID-19. Les seuls remèdes actuellement disponibles contre la COVID-19 restent l’observation des mesures barrières. J’encourage vivement tous mes compatriotes à s’approprier des mesures barrières à savoir entres autres, la distanciation sociale, le port de masque, se laver les mains à l’eau et au savon plusieurs fois par jour etc… afin de survivre à cette terrible pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *