DÉBAT DISCUSSION : LA PLATEFORME TRADI-ECHO- AFRICA A REÇU Mme Silvia DJOUADZI INFIRMIÈRE À PARIS POUR PARLER DE COVID-19

Par Yawo KLOUSSE
afriquenligne.com

Française d’origine togolaise, Mme Silvia DJOUADZI a l’honneur d’éclairer les panelistes de la plate forme TRADI – ÉCHO- AFRICA sur la pandémie du CORONAVIRUS COVID-19.

Abordant l’origine de la pandémie, la présentatrice a fait connaître aux membres que ce virus est bien connu depuis des lustres.

Revenant sur les facteurs de contamination, elle a dressé un schéma impliquant tous les êtres humains mais lister les personnes vulnérables à savoir ceux qui entretiennent des maladies telles le diabète, les maladies cardio-vasculaires etc…

Si la pandémie du coronavirus n’a pas fait de fureur en Afrique, c’est aussi grâce à l’effet du soleil car le virus ne résiste pas à la forte chaleur mais trouve son terrain fertile dans l’humidité. Il faut louer aussi la vertue des plantes qui combinés ont aidé à repousser la pandémie en Afrique.

Elle nous apprend aussi que l’aide financiére allouée aux familles pendant le confinement était prévue dans la constitution française et que la France est une société organisée ce qui malheureusement n’est pas le cas dans certains pays d’Afrique.

Le seul remède universel contre le coronavirus reste l’observation des mesures barrières parmi lesquelles :

  • le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou détergent (toutes les 30mn si possible)
  • le port du masque doit être rendu obligatoire et savoir le porter aussi car il doit couvrir le nez, la bouche, puisque le virus pénètre par les ouvertures y compris les yeux.
    La durée de vie d’un masque est de 4 heures. Pour les masques réutilisables, il faut laver avec du savon, faire sécher et toujours l’enlever avec délicatesse.
  • observer un mètre voir 2 de distanciation entre les individus.

Elle encourage les togolais à se départir des produits du règne animal en provenance de l’étranger notamment la Chine ou la susceptibilité d’attraper le cancer contamination est très élevée. La meilleure santé trouve son fondement dans la consommation des produits bio. Les togolais doivent retourner à la terre ou alimenter de petits jardins de production bio.

Les togolais doivent s’organiser pour bouter rapidement dehors cette pandémie.

Pour conclure, elle a déclaré une phrase importante : LA FRANCE N’A PAS DE PÉTROLE, MAIS ELLE A DES IDÉES. Nous les africains avons ici d’énormes potentialités. Il nous faut s’industralier et surtout prendre nos destins en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *