CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE SYLVANUS OLYMPIO ( CHU SO- LOMÉ ). LA PLUPART DES DISPOSITIFS DE LAVE MAIN NE SONT PAS APPROVISIONNES EN EAU

Par Yawo KLOUSSE
afriquenligne.com

Le Togo comme il va. L’arrivée de la pandémie du Coronavirus a apporté plusieurs changements dans nos comportements de tous les jours.

Les dispositifs de lave main sont recommandés dans tous les services administratifs et dans les résidences privées.

Telle n’a été ma surprise lors de mon passage au centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio de Lomé. Les dispositifs de lave mains sont bien disponibles et s’observent à plusieurs endroits de l’hôpital. Habitué à me laver les mains à chaque niveau, j’accours vers le premier dispositif que j’observe à proximité. J’enfile rapidement le savon entre mes mains que j’ai soigneusement malaxé avant d’ouvrir le robinet. J’ouvre le robinet et le liquide ne sort pas.

Une dame qui observe la scène me demande de faire le tour des robinets pour trouver de l’eau

J’avoue que c’est au troisième robinet que j’ai pu trouver de l’eau pour me laver les mains déjà séchées au savon.

Si j’avais attrapé le virus au premier dispositif, le temps de faire les tours que je suis déjà contaminé.

De grâce, les fonctionnaires des hôpitaux doivent prendre toutes les dispositions pour approvisionner toutes les deux heures en eau les dispositifs de lave mains installés dans ses locaux.

Malade et accompagnateur viennent en grand nombre tous les jours dans nos hôpitaux. L’hygiène et la proprété doivent caractériser ces lieux de soins et il ne serait pas tolérable d’y constater des manquements sanitaires graves tels l’absence d’eau dans les dispositifs des laves mains que des ordures dans les lieux environnants. La bonne santé dépend de tous ces facteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *