LA MUTATION DU FRANC CFA À L’ÉCO SUSCITE DES COMMENTAIRES AU SEIN DE L’INTELLIGENTSIA AFRICAINE. LE CAS DE YEMI DE SOUZA SUSCITE NOTRE INTÉRÊT

Comme pour dire aux africains de ne pas consommer la nouvelle monnaie sans se poser de questions, l’économiste d’origine togolaise résident aux États Unis, YEMI DE SOUZA donne ici ses points de vue sur des questions monétaires qui méritent réflexions ???

Réforme ou abandon du franc CFA : la trahison

LA PARITÉ FIXE ou encore ANCRAGE n’a pas besoin d’être garantie. Nul part en économie monétaire, cela n’est enseigné. C’était bien une arnaque que de dire qu’une parité fixe entraîne un compte d’opération voire une garantie.
Pour ce qui est du droit de regard du supposé garant de la parité fixe, c’est aussi une arnaque. Cela n’existe nul part en économie monétaire.

Pendant la période de l’étalon-or, les monnaies étaient de parité fixe les unes aux autres et par rapport à l’or.
Depuis la fin du système d’étalon-or en 1971 avec le défaut de paiement des États-Unis, suivie des accords de la Jamaïque en 1976, certaines monnaies des nations indépendantes étaient rentrées dans le système de régime de change ajustable (régime de changes flottants ou flexibles). Cependant, d’autres nations indépendantes n’avaient pas laisser leur monnaie fluctuée. Ils l’ont ancré sur le dollar, vue que c’était la monnaie de référence et du commerce international.

Personnellement, étant partisan de RÉGIME DE CHANGE FIXE (en effet, sous ce régime, c’est l’autorité politico-monetaire qui décide de la valeur de sa monnaie et non le marché de change : c’est le cas pour la Chine, le Maroc, le Nigéria, le Ghana, l’Éthiopie, l’Angola…), JE SUIS AUSSI UN FAROUCHE PARTISAN DE TAUX DE CHANGE FIXE (avec les monnaies des partenaires commerciaux. C’était le cas sous le régime libyen de Mouammar Kadhafi, le Maroc jusqu’àun passé très récent).

Il faut aussi préciser que pour éviter la rationalisation du crédit, et accélérer l’industrialisation, je suis plus que FAVORABLE au CONTRÔLE DE CAPITAUX.

Pour ce qui est de L’INDÉPENDANCE de la BANQUE CENTRALE, je suis CONTRE. Je pense qu’elle, la BANQUE CENTRALE, DOIT ÊTRE PLACÉE SOUS CONTRÔLE CITOYEN. La création monétaire est une prérogative de souveraineté. Il faut le contrôle citoyen pour la réguler.

Résumons

Le taux de change fixe avec l’euro n’autorise ni la France ni l’union européenne à avoir un quelconque droit de regard sur la politique monétaire de la zone eco.
EN REVANCHE, LE TAUX DE CHANGE FIXE SANS CONTRÔLE DE CAPITAUX, EST UNE CATASTROPHE EN PUISSANCE OU DEVENIR, à cause de la fuite de devises comme nous le connaissons déjà.
LE CONTRÔLE DE CAPITAUX EST LA CLÉ DE RÉUSSITE DE TOUTE POLITIQUE MONÉTAIRE.

Omoyemi Kouakou Mensah
Yemi de Souza

Question

Ce que Kako Nubukpo célèbre comme avancé, est-il comparable à ce que la Maroc a fait pour devenir premier investisseur dans la zone franc CFA d’Afrique subsaharienne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *