L’ANC RELÈVE LES MANQUEMENTS LIÉS AU PROCESSUS ÉLECTORAL ET SOUTIENT LES MANIFESTATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Par Yawo KLOUSSE
Lomé, 21 Novembre 2019
afriquenligne.com

À l’aise dans un costume tout de blanc vêtu, le Président National de l’ANC (parti politique de l’opposition) Jean Pierre Fabre a répondu à l’heure à la conférence de presse que son parti politique a organisé ce 21 novembre 2019 à son siège, date stratégique puisque coïncidant avec un soulèvement des nationalistes en 1966 au Togo malgré la pluie.

Dans une longue déclaration liminaire de 4 pages lue par son chargé à la communication ÉRIC DUPUY, le parti a rendu compte de sa rencontre du 19 novembre 2019 avec le Ministre Payadowa BOUKPESSI et leur désertion suite à des désaccords.

Commentant les déclarations du Secrétaire Général du parti au pouvoir Monsieur ATCHOLI sur la Radio France Internationale relativement au retrait de L’ANC du dialogue initié par le gouvernement, le parti répond sans ménagement en ces termes : << Quand un responsable aussi important du parti au pouvoir est atteint d’une amnésie qui le contraint à exprimer des inexactitudes aussi fragrantes, c’est tout simplement pathétique et dangereux pour le pays >>

En ce qui concerne le cadre électoral, le parti soutient une amélioration en profondeur par des réformes consensuelles opérées lors de discussion pouvoir opposition.

Pour ce faire, le parti à lister en 8 points les améliorations sur :
1- le fichier électoral
2- composition de la CENI et ses démembrements
3- composition de la cour constitutionnelle
4 – les votes spéciaux
5 – l’authentification du bulletin unique
6 – publication des résultats bureau de vote par bureau de vote
7 – la loi sur la liberté de manifester
8 – vote des togolais de l’étranger.

En ce qui concerne les incendies des marchés de Lomé et de Kara, et les dernières révélations de Mohamed Loum, le parti exige le dédommagementde tous les sinistrés, la levée des inculpations et l’ouverture d’une enquête indépendante pour établir la vérité sur cette affaire ainsi que les circonstances du décès d’Étienne Yakanou.

Pour finir, L’ANC demande aux togolais de redoubler de vigilance mais surtout les invite à prendre part aux manifestations programmées par le Front Citoyen Togo Debout les 23 et 27 novembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *